top of page
Rechercher
  • elodie-alza

La Fin du Congé Parental




A toi mon tout petit,

Avec tout mon Amour,

Maman.


Et à toutes les mamans, à tous les petits qui en passeront par là. Tendrement.


Ce soir j'ai le blues. Le coeur en vrac et même pas de papier pour mettre tout ça à l'écrit. Ce soir, avec cette date, l'approche de la vie de "plus grand" de mon bébé, j'ai ce pu**** de coeur qui se serre si fort. C'est pas de reprendre la vie pro, ça quelque part ça me tarde plutôt. C'est de tourner cette page, cette parenthèse, la nôtre, celle où je t'étais toute dédiée à toi, à ton évolution. Et à quel point j'ai adoré chercher de multiple manières de te distraire, de te faire évoluer. Tu n'as pas juste changer ma vie. Tu as pris ma vision de la vie, mes aprioris, mes idées préconçues et tu les as balancé, brisées en mille morceaux en m'obligeant à tout redéfinir.

Pour toi ce ne sera que mieux, je te laisserai à des professionnels qui connaîtront de nouvelles manières de t'amener à te développer. Mais tu ne seras pas leur enfant, ils ne pourront jamais t'aimer aussi fort que moi, et du coup je ne peux m'empêcher de me dire qu'ils ne feront pas autant attention. Pourtant j'essaie de me rassurer. J'ai eu la chance de t'avoir 10 mois auprès de moi, je nous offrir ces 10 mois seule.


Je pense à celles qui ne peuvent pas, mon coeur se serre encore plus fort. Je suis un peu en colère aussi ce soir, qu'on ne puisse vraiment choisir ou non de rester avec son enfant, parce que clairement ce ne sont pas les 400€ de la CAF qui peuvent nous permettre ce choix. Et on devrait aussi changer ce nom "congé", car cela n'a rien d'un congé que de s'occuper de son enfant. Parce qu'après un congé maternité ou parental, on ne revient pas au travail comme on revient de vacances, reposés et le teint hâlé... clairement pas ! On a gagné quelques cernes, une dette énorme de sommeil, mais on a le coeur bien plus rempli d'amour.


J'aimerais te serrer si fort. Souvent ça me prend, je l'ai fait il y a 10 minutes mais je me dis que ça fait déjà trop longtemps. Et ça je ne pourrais plus le faire à n'importe quel moment. Là, de suite, j'aurais envie, tu dors, donc bien sûr je ne le ferai pas. Mais quand je pense que je vais te laisser, j'espère que tu ne ressentiras pas cela comme un abandon. J'espère que tu aimeras ce lieu, tes nouveaux copains et toutes ces personnes qui s'occuperont de toi. Tu es curieux des choses et des gens alors je ne m'en fais pas trop. J'espère qu'on ne te laissera pas trop pleurer. Qu'on te rendra ces sourires que tu offres si facilement. Je l'espère si fort.


Parce que mon bébé crois-moi, que je n'ai pas envie de me séparer de toi. Mais tu verras ça compte les amis, pour moi ils ont été une seconde famille tant de fois, alors je ne peux être égoïste et te garder pour moi. Je dois te laisser la chance de te créer cette 2ème famille, même si je l'espère fort j'aurais toujours une place à part dans ton petit coeur.


Je t'aime si fort que ça déborde, ça en déborde même sur mon visage ce soir. J'espère faire les meilleurs choix et te donner toutes les chances d'être heureux.


J'ouvre notre bulle, je laisse au monde la chance de te découvrir, et te laisse prendre ce premier envol. Je t'aime et j'aimerais tellement te protéger de tout, mais c'est en tombant qu'on apprend à se relever alors fonce. Je serai là si jamais tu avais besoin. Je serais toujours là, quelque part, si tu avais besoin. Je t'aime.


143 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentar


bottom of page