top of page
Rechercher
  • elodie-alza

Lettre au parent conjoint



La nouvelle maman qui est à tes côtés et avec qui, il y a quelques heures, vous formiez un duo, vient de donner la vie. Elle vient te vous donner les rôles les plus importants de vos vies. Il va vous falloir un temps d'adaptation, plus ou moins long, avant de retrouver vos réflexes d'avant. Même si maintenant ce sera toujours différent, puisque vous êtes 3 (au minimum).


D'abord, la nouvelle maman qui est à tes côtés vient de vivre 9 mois à porter votre bébé, 9 mois plus ou moins fatiguant ; un accouchement, plus ou moins éprouvant. Cette femme qui est à tes côtés, va avoir besoin de ton aide pour se remettre, reprendre des forces et pouvoir être à son maximum pour votre enfant. Alors fonce !

Suis les sages femmes, et apprends tout ce que tu pourras, apprends à changer les couches, à laver le nombril, à donner le bain, apprends à bercer votre enfant, apprends à le porter, lui soutenir la tête... Elle sera là tout du long, à tes côtés, mais si elle sait que tu retiens ça soulagera sa charge mentale.


Elle aura peut-être décidé d'allaiter, peut-être pas, mais dans tous les cas il faudra que tu l'aide naturellement à vous répartir les tâches. Si elle allaite, propose lui de prendre le relais sur les couches et le bain par exemple? Si vous avez choisi le biberon, peut-être pouvez vous alterner la nuit? Qu'elle aussi se repose. N'oublie pas, même si tu as des moments de fatigue, elle a besoin de toi autant qu'elle ne peut peut-être même pas écouter sa fatigue si elle allaite et que votre enfant la sollicite plus régulièrement pour téter.


L'allaitement joue aussi un rôle rassurant auprès de votre enfant qui se retrouve auprès d'un corps chaud avec le son d'un coeur qui bat. Alors forcément quand il pleurera dans tes bras, tu auras tendance à vouloir le rendre à sa mère avec ce "sein" magique. S'il te plait évite les "je crois qu'il/elle a faim" à tout va, parce qu'il pleure. Il a peut-être besoin d'être changé, de dormir, peut-être a t il des douleurs dues à la digestion et a t il besoin d'être bercé. Trouve tes propres solutions. Laisse à cette nouvelle mère des temps ressources, pour qu'elle puisse reprendre des forces. Dormir. Manger. Se doucher. Ou simplement aller aux toilettes. Et toi, tu seras fier d'avoir réussi à trouver comment apaiser votre enfant.


Il y aura les nuits. Elles seront plus ou moins faciles, ici aussi souviens toi à quel point être une équipe peut être salvateur. Tu auras peut-être repris le travail, ta conjointe sera en congé maternité / parental, ou elle aura peut-être aussi repris le travail. Peu importe. Après tes longues journées de travail tu auras envie de te poser en rentrant, et de bien dormir la nuit. Même si le congé maternité / parental est considéré comme un ... congé (il faudrait vraiment modifier ce terme!), il n'a rien d'un temps de repos ! Votre bébé n'autorise ni pause café, ni pause cigarette, aucun débriefe du weekend, et encore moins de pause toilettes

C'est une évidence? Pas tant malheureusement, mais tout ça pour t'expliquer que vous avez autant besoin de souffler l'un que l'autre, autant besoin de dormir pour gérer la nouvelle journée qui arrivera demain. Alors passe nous les "moi je travaille", elle elle fait plus que ça. Rappelle toi bien de cela au moment de prendre ton tour cette nuit, que tu seras épuisé, que tu auras la flemme... Penses-y. Elle aussi prendra son tour suite au tient.


S'il te plaît pense aussi à répartir la charge mentale entre la mère de votre enfant et toi. Pense à ce qu'il manque à la maison pour vous deux. Pense au dentifrice. Pense aux couches, aux cotons, au lait. Pense à regarder la taille des vêtements, et à aller acheter de nouveaux bodys, quand ceux de 6 mois deviendront trop justes. Pense aux rendez-vous pédiatres. Aux vaccins. Pense aux compotes, aux purées à préparer. Pense aux démarches en ligne auprès de la CAF, d'AMELI. Pense qu'en y pensant, en en parlant, tu la déchargeras de ce "si je n'y pense pas, personne ne le fera" tellement lourd à porter.


Pense à lui proposer des après-midi, des soirées pour qu'elle puisse souffler, se promener, respirer seule. Pense à un bisous, un je t'aime. Un merci. Elle a accepté de voir son corps changer pour vivre votre grand amour en famille, mais ça ne fait pas de mal d'entendre ces mots. Un tu es belle, même si elle ne prend plus le temps de s'arrêter devant le miroir parce que le temps lui manque, même si elle s'y croisera par hasard et trouvera ce visage changé, plus fatigué. Peut-être que tes mots apaiseront son jugement.


Ce post pourrait durer encore de longues lignes...mais je vais terminer ici et par le plus important. Pense que rien ne dure, ni ce tourbillon, ni les nuits blanches qui l'accompagnent. Bien sûr votre vie va être plus chargée, c'est indéniable. Vous êtes en train de prendre vos marques et ça prendra plus ou moins de temps. Pour nous une bonne année je dirai. Peut-être même plus. Vous vous retrouverez de toutes façons. Et vous apprécierez ces retrouvailles. Souviens toi de cet amour d'avant, il est toujours là. Peut-être différent. Mais là.


Ne pense pas qu'elle te délaisse, elle aimerait pouvoir se partager en deux, mais ce n'est pas possible. Alors pour l'instant votre enfant réclame toute son attention, et elle s'y consacre corps et âme, parce qu'il en va de sa survie à lui. Petit à petit, il deviendra autonome et ça lui permettra à elle de s'en, de t'en, de vous en consacrer. Rappelle lui de penser à elle, elle aura sûrement tendance à s'oublier au début.


Et si mes mots ne te parlent pas, que tu es père, alors je te conseille d'aller lire les mots d'autres papas : PapaPlume ou Papatriarcat.

Tu es une nouvelle maman? Suis les aussi ! Il y a des mots qui aident à apaiser certains maux. Et voir que d'autres hommes, d'autres pères peuvent te comprendre et que tu n'es ni seule, ni folle, te soulagera sûrement.


Prenez soin de vous,

89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page